Get Adobe Flash player

Kore Etidyan est le second programme conditionnel de transfert de cash crée par le gouvernement Martelly-Lamothe. Cette aide financière vise à supporter les étudiants dans leurs premières années d’études universitaires et les encourage à poursuivre leurs études après le secondaire.

Comme Ti Manman Cheri, ce programme vient d’appuyer la volonté de l’éducation du Gouvernement Martelly/Lamothe. En effet, en mettant en avant qu’un des moyens de voir les personnes sortir de l’extrême pauvreté est de leur donner une éducation qui posera les bases de leurs avenirs.

En collaboration avec les Recteurs et Doyens, l’équipe de Kore Etidyan vérifiera que les étudiants universitaires enregistrés dans le programme remplissent les conditions suivantes:

1. Etre un étudiant d’UEH et/ou d’une université publique régionale ;

2. Fréquenter régulièrement les cours pendant l’année académique ;

3. Etre enregistré dans la base de données reliant les universités aux donneurs ;

4. Avoir une Carte Identité Nationale (CIN) et une carte étudiant valide;

5. Posséder un téléphone portable;

6. Etre âgé de moins de 30 ans

Le Transfert :

Un transfert de 2,000 HTG sera versé chaque 15 du mois durant toute la durée de l’année académique, c’est- à- dire pendant 8 mois.

Les modalités de transfert :

Chaque mois, les étudiants recevront le cash via le réseau de la Sogexpress. Ils recevront un SMS de la Sogexpress sur leur téléphone, qui les informera que leur subvention est disponible. Les étudiants pourront dès lors se présenter à n’importe quel bureau de la Sogexpress munis de leur CIN et du code PIN de sécurité reçu sur leur téléphone. De ce fait, ils pourront retirer les 2000HTG qui pourront être retirés sur une période ne dépassant pas 30 jours, passe ce délais ils perdront la subvention pour le mois concerne.

Le centre d'appel 2811-0888 est mis a leur disposition pour de plus amples informations

Les critères d’exclusion :

1. Ne pas avoir fréquenté régulièrement les cours et/ou avoir des notes médiocres ;

2. Etre inscrit à l’université depuis plus de 6 ans ;

3. Avoir gradué de l’université ;

4. Etre expulsé de l’université ;

NB : Si le bénéficiaire ne possède pas encore de carte d’identification nationale, il doit se rendre au bureau de l’Office Nationale d’Identification (ONI) de sa région pour en créer une.